Critères SRIS et Sepsis
(SEPSIS 1-2)

-----

S.R.I.S.  Syndrome de Réponse Inflammatoire Systémique : réponse inflammatoire systémique à certaines agressions cliniques graves.

Ce syndrome est caractérisé par la présence d'au moins deux des signes suivants :

  • température corporelle > 38° C ou < 36° C,

  • rythme cardiaque > 90 battements/min,

  • rythme respiratoire > 20/min ou hyperventilation se traduisant par une PaCO2 < 32 mm Hg (< 4,3 kPa) en air ambiant,

  • leucocytes > 12 000/mm3 ou < 4 000/mm3 ou > 10 % de cellules immatures (en l'absence d'autres causes connues).

  •  
    Sepsis  Il caractérise la réponse inflammatoire systémique à une infection. Elle se définit de la même façon que le syndrome de réponse inflammatoire systémique mais s'y ajoute un processus infectieux en évolution doit être confirmée au moins cliniquement.
     
     
    Sepsis Sévère  C'est un sepsis associé à une dysfonction d'organe, une hypotension ou une hypoperfusion.

  • L'hypotension se définit comme une TA systolique < 90 mm Hg ou une réduction d'au moins 40 mm Hg des chiffres tensionnels habituels, en l'absence d'autre cause connue d'hypotension (médicaments hypotenseurs, choc cardiogénique).

  • L'hypoperfusion se traduit habituellement, mais non exclusivement, par une acidose lactique, une oligurie, une encéphalopathie aiguë, une hypoxémie inexpliquée, une coagulopathie.

  •  
    Choc Septique  C'est un sepsis associé à une hypotension persistante, malgré un remplissage vasculaire adapté qualitativement et quantitativement, accompagnée ou non de signes d'hypoperfusion.

    Les patients qui sont sous drogues inotropes ou vasopressives peuvent ne plus être hypotendus au moment où les anomalies de perfusion sont recherchées, mais ces patients sont considérés comme étant porteurs d'un choc septique.
     


    Interprétation:
         La classification des états septiques adoptée depuis 1992 est basée sur l'intensité de la réponse de l'organisme à l'infection [15]. Elle distingue les sepsis « non compliqués » des syndromes septiques graves et des chocs septiques, caractérisés respectivement par l'apparition de dysfonction d'organes et une hypotension qui persiste malgré le remplissage vasculaire. Ces trois syndromes sont considérés comme les phases d'aggravation successives de l'infection et de la réponse inflammatoire à celle-ci, et le pronostic diffère nettement entre les 3 stades, la mortalité (à 28 jours) passant respectivement de 10-15% à 20-30% et 40-50%.
         Cette classification a été supplantée en 2016 par la définition SEPSIS-3.

    Références:
         Alpesmed, Site Internet d'Enseignement de la Faculté de Médecine de Grenoble, http://www-sante.ujf-grenoble.fr/SANTE/corpus/disciplines/malinf/malinf/203/lecon203.htm.
         SFMU, Groupe Transversale Sepsis - Prise en Charge Initiale, http://www.sfmu.org/documents/consensus/Groupe%20Transversal%20Sepsis%20Fn.doc.
         Bone RC, Balk RA, Cerra FB, Dellinger EP, Fein AM, Knaus WA et al. Definitions for sepsis and organ failure and guidelines for the use of innovative therapies in sepsis. Chest 1992 ; 101 : 1656-1662.


    [Racine] - [Alphabétique] - [Spécialités]