Score de Liège
(Glasgow-Liège)

-----

Ouverture des Yeux

Réponse Verbale

Meilleure réponse Motrice

Réflexes du Tronc Cérébral



Score :

Interprétation:
     L'échelle de Glasgow-Liège (Glasgow-Liege Scale ou GLS) a été inventé en 1982 par JD Born et ses collaborateurs dans le but d'améliorer le score de Glasgow, qui a certaines limites notamment dans les comas profonds. Il démontre alors que l'efficacité prédictive des réflexes du tronc cérébral est meilleure que celle de la réponse motrice. L'utilisation de ces deux paramètres dans une seule échelle, l'échelle de Glasgow-Liège, améliore la précision du pronostic pour les patients souffrant d'un traumatisme crânien grave.
Il ne fait que reprendre l'échelle de Glasgow en y ajoutant une partie spécifique correspondant à l'évaluation des réflexes du tronc cérébral. La présence des réflexes du tronc cérébral est cotée de 0 à 5.

Références:
     JD Born, Pol Hans, G Dexters, K Kalangu, J Lenelle et al., « Évaluation pratique du dysfonctionnement encéphalique chez le traumatisé crânien [Practical assessment of brain dysfunction in severe head trauma (author's transl)] », Neuro-Chirurgie, vol. 28, no 1,‎ 1982, p. 1-7.
     Born JD & all : Relative prognostic value of best motor response and brain stem reflexes in patients with severe head injury, Neurosurgery, vol. 16, no 5, 1985, p. 595-601.
     Teasdale G et coll. Adding up the Glasgow Coma Score. Acta Neurochir. Suppl. 1979;28:13-6.
     Clavier N. Évaluation clinique et paraclinique d'un coma, Conférences d'actualisation SFAR 1997, p. 417-28.


[Racine] - [Alphabétique] - [Spécialités]